Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Politique touristique > Gorges de l’Aveyron : la signature Design des sites de pleine nature (...)

 

Gorges de l’Aveyron : la signature Design des sites de pleine nature dans les Gorges de l’Aveyron

lundi 3 avril 2017, par Marianne Busser

Fort de la résidence de territoire réalisée par le designer Alexandre Moronnoz en 2012 au centre d’art et de design La Cuisine et d’un creuset local favorable à l’expérimentation de nouvelles démarches de design public soutenues notamment par la Chambre des métiers et de l’artisanat de Tarn-et-Garonne, le PETR du pays Midi-Quercy a souhaité positionner le design comme un élément de qualification des programmes d’aménagement et d’équipement des sites de pleine nature soutenus dans le cadre du pôle de pleine nature Massif Central.

Si le design est souvent vu comme une démarche élitiste et onéreuse, Hugo Receveur qui a accompagné le territoire dans cette démarche, a su convaincre qu’il était avant tout du bon sens et qu’il permettait surtout le ménagement de nos espaces de vie singuliers et collectifs.

Retour sur 10 mois de travail....

1- Les enjeux

Dans le cadre du programme dédié au pôle de pleine nature Gorges de l’Aveyron soutenu financièrement par l’union européenne via le FEDER Massif Central, le PETR du pays Midi-Quercy a identifié comme axe central de son intervention la définition d’une charte de design appliquée à l’aménagement et à l’équipement des sites de pleine nature.

Le défi de cette charte de design de territoire est donc d’arriver à piloter une réponse publique coordonnant et harmonisant les actions d’aménagement et de signalétique sur différents sites publics, accueillant des loisirs de pleine nature. Les enjeux combinés de l’amélioration du cadre de vie et de valorisation d’un patrimoine côtoient celui de l’harmonisation.

Comment inviter à repenser, à harmoniser les sites, en se positionnant entre identification à un territoire et mise en scène d’espaces de pleine nature ?

Comment arriver à définir une idée commune de ce qui deviendra la tonalité spatiale de mobiliers pratiques et d’une signalétique efficace ?

Comment confier la réalisation de mobilier et d’éléments à des artisans-constructeurs tout en gardant l’idée d’un mobilier ajustable et réparable par des agents de services communaux ou intercommunaux ?

Sur les sites accueillant des activités de loisir, les mobiliers sont souvent choisis sur catalogue. Peut-on dans ces situations, produire des projets en cohérence avec leur territoire, à même d’émouvoir le public et ainsi faire resurgir les savoir-faire locaux ?

Telles sont les questions qui ont guidé la réflexion animée par le designer paysagiste Hugo Receveur de l’agence La Motrice durant près de 8 mois aux côtés d’un comité technique composé d’élus, de techniciens et de partenaires de l’aménagement.

2- Le concept général

L’idée primordiale que l’agence aveyronnaise propose d’investir dans le cadre de cette charte, est de concevoir du mobilier et de la signalétique les plus adaptés possibles au paysage et aux sites, et ceci à la manière d’un jeu de construction, aisé à construire, à gérer, à remplacer et surtout dont il est possible d’hériter (recyclage-réemploi). L’objectif d’allonger le cycle de vie des aménagements coexiste avec celui de à celui d’intégrer un mobilier à un site (paysager, filiation “land ART”) tout en conservant une part de lisibilité sur sa position et ses fonctions. L’agence a envisagé à travers ce document cadre de déployer une charte de matériaux relatifs au territoire mais surtout relatif à l’action de l’homme sur celui-ci, évoquant aussi bien la rivière Aveyron et affluents (de sa plaine à ses gorges rocheuses), son contexte géologique, son terroir agricole (entre culture et élevage, et outils contemporains) ainsi que son exploitation et son développement économique, comme les moulins, la voie ferrée, des « machines-territoires » autrefois très présentes. Ainsi chaque unité paysagère renvoie à des unités matières avec ses spécificités de formes et de matières.

Dessin - extension des sanitaires au lac de Parisot

3- Les principes fondateurs

Concernant le mobilier, l’agence propose à partir de matériaux de base (la pierre, le métal, le bois…) des principes d’assemblages et de montage simples. Et pour ceci se reposer sur 4 processus fondateurs diagnostiqués dans cette charte : Le patrimoine ludique du mur monté en pierres sèches Le patrimoine infrastructurel passé Le “laisser-flotter”, le trempage, et l’immersion L’art des fabriques et des folies paysagères

Sur ces bases de définition conceptuelles, un répertoire des mobiliers a été réalisé avec une déclinaison sur 4 sites test.

4- La mise en pratique

Une mise en œuvre "test" va être réalisée sur un site pilote, celui du point multi-accueil de St Antonin (lieu-dit Marsac) et dans le cadre d’un partenariat avec le FABLAB Midi-Quercy récemment ouvert à Caylus des déclinaisons concrètes de certains mobiliers et systèmes de signalétique seront réalisées. Cette opération est inscrite au programme 2017/2018 du pôle de pleine nature.

Parallèlement, la déclinaison graphique de la charte est en cours (pictogrammes, choix des couleurs, des typographies et du logo ) avec comme support la carte des activités de pleine nature du pôle.

5- Une démarche innovante

La phase de diagnostic a été réalisée par l’agence par le biais de sorties sur le terrain à plusieurs reprises avant et pendant la saison touristique. Cette phase a été enrichie des visions complémentaires d’un artiste photographe Kristoff Guez et d’un artisan murailler.

Une première proposition du cadre esthétique a été travaillée dans le cadre d’un workshop animé par Hugo Receveur du 20 au 22 septembre 2016 avec 75 étudiants de l’IUP Arts Appliqués de Montauban issus entre autres de la formation LP « artisan designer ».

6- La communication sur le projet

PDF - 5.3 Mo
PDF - 13 Mo

Un site internet en version gratuite a été créé autour du projet, accessible à tous : http://charte-design-gorgesaveyron.jimdo.com/

Plus d’informations : Marianne Busser - 05 63 24 60 64 - marianne.busser@info82.com

 

 

bas haut article
bas